HISTORIQUE DES PRINCIPALES AUTRES DANSES SWING

Charleston : mini_Charleston-Dance-authentic-jazzIl est apparu au début du 20 ème siècle (dès 1900) au sud des Etats-Unis et doit son nom à la ville de Charleston en Caroline du sud. Créé sur des rythmes afro-américains, il se danse plus généralement en solo mais parfois à 2 ou en groupe. Il est également à l’origine de la plus part des danses modernes. Le pas de base est assez simple (déplacements du poids du corps d’une jambe à l’autre, pieds tournés vers l’intérieur et genoux légèrement fléchis). De nombreuses figures sont improvisées. 1920, le Charleston prend son essor à New York et plus précisément à Harlem où de nombreux danseurs noirs se produisent dans des revues « noires » ou « mêlées » (Shuffle along, The Blackbirds, Zieffield folies). 1925, arrivée du Charleston en France avec la première « revue nègre », au Théâtre des Champs-Elysées de Paris. Débuts de Joséphine Baker accompagnée de Sidney Bechet. Variante du Charleston, le Black Bottom. Aujourd’hui de nombreuses compétitions, les « Charleston Battles », sont organisées et le Charleston a intégré la communauté du Lindy Hop à travers le Monde.
danse-shag Collegiate Shag : Né dans les années 20 dans le sud des Etats-Unis (Nouvelle Orléans) et dansé sur du ragtime ou jazz à tempo rapide, le Collegiate Shag serait une évolution du Fox Trot et était connu à l’époque sous le nom de « Flea Hop ». Il est l’un des précurseurs du Lindy Hop. De nombreuses compétitions de danse avaient lieu entre les lycées de New-York. D’autres villes de l’est américain et Virginia Beach étaient de hauts lieux de rendez-vous pour le shag à l’époque.
Aujourd’hui, le Collegiate Shag est revenu en scène grâce à quelques danseurs californiens et est très populaire dans le milieu swing.

rendez-vous-ballroom-1920Balboa : Né au début des années 20 dans le sud de la Californie, plus précisément à Newport Beach dans la péninsule de Balboa. C’est une danse de couple en « position fermée » avec une importante connexion au niveau du buste. Le Balboa a débuté dans des salles de danse dans lesquelles l’espace était limité. On y interdisait alors les mouvements ouverts  et les kicks comme on trouve en Lindy Hop. Danse à la base très simple, elle ne permettait que des changements de direction et quelques variations de pas. L’économie de mouvements et la simplicité de la danse convenaient parfaitement aux tempos rapide de l’époque. Après quelque temps de jeunes danseurs plus fougueux ont commencé à réaliser des variations « ouvertes » et plus fantaisistes. De nos jours, la combinaison du Balboa originel (« Pur-Bal ») avec l’ensemble de ces ouvertures, tours, tombés, kicks, etc…compose une danse nommée le Bal-Swing. Il existe aujourd’hui de nombreux festivals et compétitions de Balboa à travers le Monde.

Jazz Roots : Le terme de Jazz Roots est apparu pour la première fois en 2002. C’est une danse solo qui provient d’un mélange de Charleston et de danses africaines. Plus tard se grefferont des pas et mouvements de claquettes et de Lindy Hop. Elle était pratiquée par les afro-américains en pleine époque du swing (année 20/30). Quelques Jazz Roots connus…Big Apple, Shim Sham, Tranky Doo. Elle aussi l’ancêtre de certaines danses comme le funk ou le hip hop.